Le labyrinthe… encore.

Par défaut

Pleine de bonne volonté je me suis lancée dans la suite de « the Maze runner » (aka « le Labyrinthe ») :

Et là vraiment, mais vraiment… je ne comprends pas le gros succès de ce bouquin.

J’aime beaucoup l’idée, l’auteur a définitivement des bons trucs en tête, mais alors l’exploitation laisse à mon sens pas mal à désirer.

Bon déjà je n’aime pas Thomas (ça c’est mauvais, j’admets : quand tu peux pas te piffer LE personnage principal, y’a du soucis à se faire). Mais il m’inspire tellement de… prétention (ça va surprendre ceux qui ont aimés je pense) que plus j’avançais dans ma lecture, moins je l’aimais.

Et le hic du labyrinthe c’est que si t’aimes pas Thomas… et bah tant pis pour toi parce qu’on verra pas trop les autres. Newt que j’avais beaucoup aimé au tome 1 fait office de très belle plante grasse au tome 2 (avec, vers la fin, un dialogue épique commençant par « on a pas beaucoup eu le temps de parler » comme si ça pouvait justifier 200 pages d’inexistence soudaine…).

La grande aventure vers nulle part m’a pas mal fatiguée aussi. Le pitch, si je me souviens bien, étant « vous êtes les élus pour aider l’humanité à guérir d’une terrible épidémie. Pour cette nouvelle épreuve, qui nous aidera à vous sélectionner encore mieux, vous devrez traverser cette grande région en deux semaines et arriver chez nous pour qu’on trouve un vaccin… Et histoire de vous motiver on vous a inoculé ce fameux virus qui va vous rendre complètement dingue, si vous arrivez à temps on vous file le vaccin »

Donc ils ont…. déjà… un vaccin…

Une épreuve pour guérir l’humanité d’un truc qu’ils peuvent déjà guérir. Okay je l’ai lu en anglais mais… bon voilà quoi…

Ajoutons que PERSONNE ne se rebelle contre ce mauvais traitement. Les plaintes, c’est pour les tapettes. C’est vrai les gars, on parle juste de types qui jouent avec vos vies… Mais après Thomas a aussi la grande qualité d’aller se coucher quand ses potes disputent et débattent de la situation.

Et quand on vous dit « ne croyez pas vos yeux » au début du roman surtout N’Y PENSEZ PLUS HEIN ? J’veux dire, au cas où c’était important (mais je commence à me dire que cette phrase était vraiment là juste pour faire jolie)

Donc désolée mais, pour moi, cette sage du labyrinthe ne se résume que comme ça : WTF ?

 

Mais hé, look ! Le film a l’air mieux que le livre (remarquez que c’est le genre d’adaptation qui pourrait gommer les défauts du bouquin) (pis y’a Jojen de Game of Thrones… qui fait Newt… et moi je l’aime Jojen <3)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s