« Scélérats, prenez garde ! »

Par défaut

La collection R me fait souvent de l’oeil, un truc dans les couvertures et les pitchs qui m’attirent à chaque fois… Malheureusement ça fait cher et la mention d’histoires d’amour dans les résumés m’empêchent de sortir le porte-monnaie pour tenter le coup aussi souvent que je voudrais.

Heureusement, une libraire m’a gentiment prêté quelques exemplaires presses, et parmi eux les Clans Seekers qui m’attirait ! Alooooors :

Histoire :

Quin, Shinobu et John touchent au terme de leur formation de Seekers. Toute leur enfance a été bercée par les récits d’héroïques Seekers sauvant la veuve et l’orphelin, par les aventures de leurs pères qui sont aujourd’hui leurs instructeurs.

Et si la vérité n’était pas si belle ?

 

Avis :

Beaucoup de chouettes éléments sont à souligner dans ce premier tome. La galerie de personnages « secondaires » tout d’abord, entre les familles de chacun, la place discrète mais forte des mères, les Effraies, ceux que nos héros croisent sur leur route… Ils m’ont presque plus accroché que le trio principal (exception faite de Shinobu, mais j’y reviendrai). Cette chevalerie des temps modernes, entre magie, technologie évoluée et âme de Robin des Bois, était aussi vraiment sympa ; le mélange fonctionne étrangement et donne envie de savoir l’origine des artefacts des Seekers. Le rythme, enfin, m’a bien plu. J’ai ouvert le livre sans savoir à quoi m’attendre (pas de résumé sur mon exemplaire presse, ce qui est cool en fait) et la découpe des parties m’a agréablement surprise. Plutôt qu’une quête linéaire, l’auteur a tranché en trois étapes pour ce premier tome, permettant un développement original des personnages.

Bon, parlons du trio infernal. Là il y a du bon et du moins bon (voire très maladroit). Déjà il est dit à peu près en ces mots que « Quin est belle », « John est beau » et « Shinobu est d’une beauté parfaite ». Hem… Que Quin trouve John beau et inversement passe, car ils sont en couple (no spoil, c’est l’ouverture du livre, chose que je trouve chouette d’ailleurs (qu’ils démarrent ensemble)). Même si bon, on apprécierait que ce soit plus subtil. En ce qui concerne Shinobu, sachant qu’il est japonnais et roux (combinaison parfaite de ses deux parents) il y avait de quoi accentuer sur cette originalité plutôt que sa perfection. Dommage donc.

Restons sur Shinobu tiens, je l’ai beaucoup aimé, de très loin, et pourtant il partait mal. Le livre commence et on guette les trois points de vue équitablement répartis entre Quin, John et Shinobu. En fait on lira surtout John et Quin sur toute la partie 1, jetant Shinobu dans la case « le type qui n’a pas eu la fille et a les nerfs ». Hmmm Sachant que ce personnage a passé son enfance ENTIERE avec Quin et quand même plusieurs années aux côtés de John on aurait aimé avoir un peu plus à se mettre sous la dent. C’est vraiment dommage et maladroit. Franchement, il se sauve plus tard, mais l’absence totale de relation entre John et Shinobu m’a beaucoup gêné.

Pris séparément Quin et John sont sympathiques. John surtout parce que son background est accrochant. Quin est plus classique en un sens, mais ça aurait pu passer si elle ne se retrouvait pas en permanence au centre de préoccupations amoureuses.

Le livre parle de choses assez dures, quand même. De morts, de trahisons, de magie, de mystères… je vous jure qu’on s’en fiche royalement de leurs papillons dans le ventre (surtout quand ça sort de nulle part…)

Dernier point négatif, moins fort mais tout de même : il manque un contexte. On ne connait ni l’époque, ni la dimension. Est-ce un univers alternatif ? Est-ce dans le futur ? La technologie est-elle juste celle des Seekers ? Pourtant on parle d’ambulance, il est donc assez surprenant qu’aucun n’ait un téléphone portable, par exemple. Il manque vraiment un gros morceau pour nous situer, ce qui m’a souvent perdue quand on sortait de l’action.

MAIS ça reste une lecture sympathique (Shinobu, vous dis-je, est vraiment un personnage plaisant, qui se détache de ses pairs dans ce bouquin. Maud est aussi très originale), et je mettrai avec plaisir la main sur le tome 2 pour voir où ça nous mène.

Pas d’énorme coup de cœur, donc, mais un attachement notable malgré tout :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s