Archives de Tag: pulse

Récapitulatif des lectures 2014

Par défaut

Bon, 2015 est déjà entamé mais je compte quand même récapituler un peu mes lectures de 2014 avant de faire ma première critique de l’année :)

En 2014 j’ai lu 39 livres. Dans ces 39 livres j’ai relu les 5 premiers Harry Potter <3 on ne s’en lasse pas.

 

« Les auteurs de la Plume d’argent sont formidables »

Après « La Passe-Miroir » édité chez Gallimard, les auteurs de PA continuent de faire éclore leurs récits en livres reliés. J’ai pris tout autant de plaisir à lire le sombre et touchant « Quatorze minutes » que le très drôle « Quand la Mousse Pousse » de Svetlana Kirilina. De son côté, Sophie Renaudin s’est lancée avec son épique « Dragon blanc » que je recommande tout aussi chaudement.

Ces trois livres se trouvent sur Internet :

Le Dragon blanc

La mousse Pousse (et sûrement un lien pour Quatorze Minutes et le Désert)

 

« J’ai fini ces sagas. Snif. »

Avec Alegiant, Veronica Roth a bouclé sa trilogie de Divergent. Une trilogie qui m’aura vraiment beaucoup plut. Des personnages qui vous manque une fois le livre refermé, une société fractionnée très intéressante et une progression sur 3 tomes qui m’a charmé. Cette trilogie offre comme un zoom arrière… mais je n’en dirais pas plus. Le plus simple serait de découvrir Tris et Four par vous-même (gardez-vous éventuellement le film en bonus. Parce qu’il n’est quand même pas génial (c’est très dommage d’ailleurs, j’espère que le 2 remontera le niveau))

En France, nous avons aussi eu « La lumière » de Michael Grant. Le dernier tome de la saga Gone. Mais si, cette histoire où, sans raison apparente, les adultes disparaissent du jour au lendemain dans la petite ville de Perdido Beach. Coincés sous un champs de force qui les empêche de sortir ou de seulement voir l’extérieur, les enfants doivent apprendre à vivre (survivre) par leurs propres moyens. Ce qui est sûr, c’est que cette version ado du Dôme de Stephen King m’a plus qu’emballé ! L’histoire était étonnamment mature, les personnages supers, l’action omniprésente. Cette conclusion m’aura un peu laissé sur ma faim, j’ai regretté l’épilogue qui m’a semblé presque bâclé après une telle histoire. Mais ça n’enlève rien au potentiel des 6 tomes que je conseille et re-conseille <3

Bon, là c’est moi qui ait lu ça longtemps après la fin, mais j’ai aussi terminé La tour Sombre de Stephen King. Je ne vais pas m’étaler mais c’était vraiment une super histoire ! On peut pas s’empêche d’être embarqué sur les traces de Roland le Pistolero et wouah, ce qu’on peut dire c’est que même s’il superpose des couches et des couches d’évènements, Stephen King sait mener sa barque ! Impressionnant.

Le dernier tome de BRZK, de Michael Grant (encore !) est sorti aussi en France cette année. Là, à l’inverse de Gone, c’est une conclusion qui m’a paru très bien ! Cette trilogie était vraiment géniale. Un souffle de nouveauté, la touche sombre de cet auteur qui ne profite pas de la case « littérature jeunes adultes » pour se perdre en romance mièvre ou pour cacher la sauvagerie de ces textes. Un roman au cœur de la viande qui surprend très agréablement.

Et enfin, the last but not least : The blood of Olympus, de Rick Riordan, qui conclut les aventures de Percy Jackson. Il y a de quoi être partagé sur ce dernier opus, notamment sa fin, mais le chemin qui y mène reste tout aussi rythmé, énergique et drôle que les précédents. Les personnages restent la grande force de cette saga, et on appréciera d’entrer dans la tête de deux nouveaux <3

Bouh, mais c’était vraiment l’année des fins ! Heureusement :

« J’ai aussi attaqué des sagas très prometteuses »

Hantée, tout d’abord, la trilogie de Maureen Johnson qui allie quotidien et fantastique, meurtres et études, sourires et gros trou dans la poitrine. Un vrai bon gros coup de cœur <3

The Monstrumologist de Rick Yancey (l’auteur de la très chouette « 5éme vague« ) m’a aussi grandement accroché. Je guette une édition française (dont j’avais entendue parler dans l’année) mais je risque tout de même de craquer et de poursuivre en anglais. C’était tout de même un peu la limite de mon niveau, mais je suis restée scotchée, j’en suis venue à bout et je le regrette pas du tout <3

Les remplaçants, de Gaia Guasti, est un roman fantastique français, mais qui n’est pas à ignorer. Le premier tome était franchement sympa et la relation entre les héros assez touchante pour que je me soit déjà procuré le tome 2.

« Mais non, je lis pas QUE du fantastique ou du roman « jeunes adultes » ! »

J’ai adoré Rich boy de Sharon Pomeratz, sur l’évolution sociale d’un gamin parti de rien. Il traverse les études, les amours, les boulots et les aléas de sa famille sans jamais nous ennuyer. Un excellent roman.

Du domaine des murmures de Carole Martinez est l’histoire d’une jeune fille qui préfère s’emmurer vivante pour se marier avec Dieu plutôt que d’accepter l’homme que son père a choisi pour elle. Le tout est porté par une plume légère et lyrique, rendant la lecture de cette douloureuse fable un peu plus douce <3

« J’ai découvert John Green »

Et j’ai beaucoup aimé John Green. Qu’il s’agisse de Qui es-tu Alaska ? ou de Nos étoiles contraires, ça vaut quand même le coup d’y plonger un œil, puis les deux. Je pense me fournir le reste de ses récits :)

« Beaucoup de super lectures, donc, mais pas que…….. »

Dois-je m’attarder sur The scorch Trial, le tome 2 du labyrinthe de James Dashner ? Là où le premier tome possédaient de bonnes idées et disposait d’un environnement mystérieux, le tome 2 n’est qu’une succession d’idées sans suite logique. On te lance des pistes qu’on exploite pas, on te fait croire à une maladie qu’on ne voit pas. Hmm… le tome 2 m’attend depuis un certain temps sur ma bibliothèque, étrangement, je passe mon temps à repousser l’instant…

Je ne lirai pas la suite de Pulse, de Patrick Carman. Les actions illogiques des personnages, les trips de boîtes à savon dans les couloirs du lycée, le barbecue au sommet d’un toit et le baiser magique de la fin ont eu raison de moi. Quitte à choisir, je crois que je préfèrerais lire la suite de Frissons (…) qui avait le mérite de se lire vite.

Et puis j’ai lu les Ailes d’émeraudes, d’Alexianne de Lys. Qu’il ne faut pas acheter sauf si vous avez de l’argent à perdre (et encore). Valà.

 

Une année très éclectique en fait ! Je n’ai pas résumé ici tout ce que j’ai lu, la liste complète se trouve dans la rubrique « lectures 2014 » :) Mais ceux-là m’ont marqué, et je tenais donc à les citer une nouvelle fois.

Et vous, un ou plusieurs livres marquant cette année ?

 

Publicités

Je vooooole

Par défaut

Les nouvelles vont se faire pauvres prochainement. J’ai décidé de me refaire les Harry Potter (mon compte en banque semble me donner raison), et vous n’avez pas besoin de moi pour vous dire à quel point c’est génial, hein ? Parfait.

Allons-y donc avec ma lecture pré-Harry Potter, le deuxième livre que j’avais pris aux Etats-Unis : je crois que la version française n’est pas encore sortie (peut-être même pas à l’étude… ?). Je vais spoiler allègrement, donc si le pitch vous plaît et que vous ne voulez pas vous gâcher quelques éléments, ne lisez pas l’avis (mais vous vous doutez bien que je ne spoilerais pas un livre que j’ai adoré, hein ? C’est un peu comme Frisson, faut en passer par le spoil pour expliquer les déceptions)

 

 

Histoire :

Faith et son amie Liz font parties des quelques habitants vivant encore au-dehors des cités. Celles-ci ont poussées dans le monde et grappillent petit à petit les habitants : leur tablette (qui sert a peu près à tout) se coupe brusquement et un van blanc les emmène sans qu’ils n’aient l’occasion de dire au revoir.

La population se réduisant drastiquement, Faith et Liz changent régulièrement d’école. Dans cette nouvelle, Faith rencontre Dylan, un étrange garçon qui lui apprend qu’elle ne possède pas moins que la « pulsation », une capacité qui lui permet de déplacer des objets.

 

Avis :

Bon, j’avais volontairement essayé d’oublier l’accroche « une grande histoire sur la force de l’amour » pour me concentrer sur le côté télékinésique. C’est cool ça, j’ai pas lu grand chose à ce sujet (voire rien… ?), du coup ça m’intéressait.

Mouais, bon, déjà faut attendre la moitié du bouquin pour que Dylan, qui a passé 5 mois à regarder Faith dormir (…) se décide à tout lui révéler sur le toit d’un immeuble (why not) en lui préparant un barbecue (wtf). Avant ça on a eu l’occasion de découvrir Faith, jeune fille en fleur qui aimerait quand même bien avoir un petit copain et, si possible, ne pas partir dans les cités parce qu’elles lui inspirent rien qui vaille. On a aussi eu le point de vue de Liz, sa meilleure amie très tactile qui pleure encore le départ de son petit copain pour la cité. Hawk, le génie en informatique de 13 ans. Wade et Clara, les jumeaux maléfiques de l’école.

Dès le premier jour, c’est le coup de foudre entre Wade et Faith. Leurs regards se croisent et c’est beau parce que, comprenez, Faith est très grande pour une fille, mais Wade est encore plus grand alors c’est parfait !

L’idée était chou, hein. Que la fille soit un peu complexée par sa taille et ne se voit pas sortir avec plus petit qu’elle, pourquoi pas (bon, dans un monde où tes possibilités de sortir avec quelqu’un sont limitées, autant en choix qu’en temps, je sais pas si tu garderais ce genre de considération. Mais soit). Le hic c’est que TOUT LE MONDE devient plus grand que Faith. Bah ouais, pour que ça marche faut que tous les mecs soient plus grand qu’elle, pis les filles aussi, sinon elles en imposent pas assez.

J’en suis venue à penser que chaque personne avoisinant les deux mètres possédait des pouvoirs télékinésiques. En fait non.

Mais ce Wade est un vilain coquinou. Il entraîne Faith dans un couloir désert pour la draguer en lui proposant une course de boite à savon lancée par un élastique (faut croire que les activités pour emballer les filles sont aussi rares que les filles elles-mêmes…) et lui fait prendre… de la drogue ! La drogue électronique qu’ils se diffusent via tablette.

Du coup Faith se réveille le lendemain, dans son lit, sans aucun souvenir. Heureusement pour nous, lecteur, on a bénéficié du point de vue de Wade. On sait donc qu’il lui a roulé une pelle (cool.) et que le bougre… possède la pulsation ! (no way !!) Il a d’ailleurs tué une dizaine de personnes, des drifter (les pecnos qui rejettent les cités et vivent sans tablettes), ce qui fait qu’il est un peu mal quand même.

Et comme Wade est intelligent, quand il dit à son patron qu’il s’est occupé des corps, ça veut dire qu’ils pourrissent dans une salle de classe désaffectée. Quel génie, ce Wade.

Bon, accélérons. Liz se fait embarquer dans les cités. On apprend que Wade et Clara vont participer aux jeux olympiques des cités. Clara aime le lancer de marteau. Dylan convie Faith sur son toit. Barbecue. Il lui montre qu’il peut voler (parce qu’il a aussi la pulsation, donc, suivez un peu !). Et il lui apprend surtout qu’on peut avoir une seconde pulsation, qui rend invincible. Preuve ? Il plonge en piqué dans le toit du bâtiment qu’il défonce mais en ressort indemne. Faith démarre donc son apprentissage avec lui (sur le toit, parce que Clara peut sentir les pulsations à une certaine distance)

Accélérons encore. Dylan et Faith se rapprochent sérieusement (elle a étrangement décidé de bouder Wade quand elle apprend qu’il lui a filé de la drogue), Hawk découvre les cadavres de Wade (tellement bien cachés, rappelons-le) et Clara invite Liz aux jeux olympiques quand elle apprend que Faith possède une pulsation.

D’ailleurs, tout le monde répète que Faith est super, qu’elle va les sauver toussa… On sait pas trop pourquoi. On finit par déduire que c’est parce qu’elle pourrait avoir la seconde pulsation, celle d’invincibilité (même si elle ne l’a pas encore déclenché). Les Drifters, du côté de Dylan, donc des gentils, qui veulent protéger les cités parce qu’en fait elles sauvent la planète, ne possèdent qu’une pulsation. Le soir de la course de boite à savon, ils devaient protéger Faith, s’assurer que Wade ne lui ferait rien.

Donc ils ont… bondit par la fenêtre… comme ça… et se sont fait buter parce que bien sûr, Wade est invincible…

Les gentils sont donc un peu cons. Mais c’est pas ça le mieux. Qu’apprend Faith quand elle rencontre la grande patronne des gentils ?

– Que ses parents faisaient partie des Drifters morts. Oui oui, y’en avait pas un pour rattraper l’autre (je tiens à rappeler que Wade a pas violé leur fille hein ? OK, il l’a drogué, mais ils auraient pu sauver leur fille le lendemain au réveil. Nan nan)

– Que Liz s’est fait tuer par Clara pendant les jeux. La psychopathe lui a envoyé son marteau dans la tronche par télékinésie. Le public témoignera qu’il y avait un fort vent ce jour-là. On sait tous qu’il ne faut pas planter des clous quand il vente, le marteau dérive facilement.

Donc la vie de Faith se réduit en miette de façon pitoyable. Hawk se déclare soudain du côté des gentils parce qu’en fait son intelligence est pas totalement normale, il est spécial (mais ce serait trop long d’expliquer ce pan de l’histoire. Soyez juste sûr que ce côté-là était vraiment bâclé « coucou, en fait hier on m’a appris la vérité sur moi, du coup Dylan est mon meilleur ami et je veux maraver les jumeaux moi aussi ». OK.)

Faith va donc retrouver Wade et Clara pour les tuer (normal. Surtout toute seule. Remarquez, avec les parents qu’elle avait) et nous apprenons, après un combat épique où les gens volent de partout et soulèvent des trucs, que la seconde pulsation a un point faible ! Différent pour chacun !

Wade et Clara ont mal si on les attaque avec une matière vivante (genre un arbre, ou leur écraser la face dans l’herbe (j’invente pas, ça marche vraiment)) et Dylan est sensible à la pierre.

Vous pouvez donc tuer les jumeaux avec un cure-dent et achever Dylan à coup de gravier. Brillant.

Ça finit sur un match nul (enfin presque. Clara fout Faith dans un léger coma en l’assommant avec un marteau (…)). Une semaine après, le baiser de Dylan réveille Faith, qui va se faire un tatouage de marteau et vigne sur le bras et apprend donc qu’en dépit de la seconde pulsation qu’elle s’est découverte, l’aiguille lui fait mal. Faith peut donc se faire piquer à mort.

 

Tada.

En fait y’avait des bons trucs (mince, c’est plus crédible ?). Les révélations étaient inattendues, le monde assez sympa, que les cités soient en fait de bonnes choses c’était pas mal aussi.

Y’avait juste tout le reste quoi…

Derniers achats

Par défaut

Hé, long time no see !

J’ai cette fois-ci une bonne excuse puisque que je suis en vacances. Qui dit vacances dit « achat de bouquins pour le voyage de 8heures en avion » et qui dit voyage de 8heures en avion dit « mince ne charge pas trop ta valise, soit raisonnable, deux livres suffisent ».

Aha. J’y croyais pourtant.

Qu’à cela ne tienne j’ai dû parcourir une librairie pour me racheter des livres, abominables n’est-ce pas ? Et après m’être résolue à demander de l’aide à une vendeuse il est apparut qu’elle ne… pouvait pas m’aider (il est aussi apparut que j’ai lu pas mal des livres ados bien côtés, ce qui est cool).

J’ai donc dû reconnaître que oui, Leviathan c’est excellent, Gone ça déchire et que non, les instruments mortels on ne m’en a pas dit du bien.

Du coup hein, j’ai flâner seule, et j’ai fini par découvrir ceci (que je n’ai pas acheté, par soucis esthétique j’attends la sortie poche) :

J’étais pourtant persuadée que cette série était une trilogie et bah non ! Manifestement ce quatrième tome est le vrai dernier !

Piquouze de rappel ? Suite à une collision, la lune se rapproche de la Terre, provoquant raz de marée et changement critique des températures (entre autres joyeuseté du même genre). Miranda traverse cette épreuve avec sa mère et ses deux frères, consignant tout dans son journal.

Malgré les défauts du tome 3, j’ai quand même bien été happée par ma lecture. Assez pour me donner très envie de lire ce dernier tome. Et le second restera un petit coup de coeur perso (en même temps qu’un coup de poignard parce que ARG il m’avait bien fait pleurer !)

Mais oui oui, je vous assure, j’ai acheté des trucs ! D’abord ceci :

Rick Yancey est l’auteur de la 5éme vague, histoire post apo’ plutôt très sympa ! Moi qui croyais que c’était son premier bouquin, en fait j’ai découvert cette petite saga manifestement très appréciée. J’ai donc décidé d’y jeter un oeil (et puis la couverture est trop chouette nan ? <3)

Le résumé annonce très simplement une histoire de télékinésie. Gentille fille qui découvre son pouvoir et qui va s’opposer à des méchants. Le résumé a l’air très bateau (et a le mauvais goût de finir sur une phrase style « elle va non seulement développer le pouvoir de son esprit mais aussi de son coeur ») maiiiiis je sais pas. J’avais envie de lui laisser sa chance : nous verrons bien !